Vent de changement dans les aides d’urgence aux entreprises: Mesures plus ciblées et fin des subventions salariales et au loyer pour tous

21 octobre 2021

La ministre des Finances du Canada, Chrystia Freeland, a annoncé un recadrage des mesures d’aide aux entreprises puisque  le pays a retrouvé tous les emplois perdus pendant la pandémie de COVID-19. La Prestation canadienne de relance économique (PCRE) prendra bel et bien fin ce 23 octobre et ne sera pas renouvelée pour tous. L’aide qui reste offerte cible les secteurs les plus touchés.

La subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et la subvention d’urgence pour le loyer (SUCL) prendront fin le 23 octobre, sauf pour les secteurs du tourisme et de l’accueil, qui restent très affectés : «On parle ici des hôtelleries, des restaurateurs et des agences de voyages, qui font encore face à des restrictions visant la santé publique et les voyages», a précisé Mme Freeland lors d’une conférence de presse tenue le 21 octobre.

Tourisme & Restauration : Subventions pour ces entreprises égales à la perte de leurs revenus, commençant à au moins 40 %, et allant jusqu’à 75%.

Entreprises sévèrement touchées : Le gouvernement fédéral prévoit aussi une aide pour les entreprises «les plus frappées» par la pandémie, « celles qui ont enregistré une perte de revenus de  50 % à 75 % ». Elles pourront bénéficier de subventions couvrant entre 10 % et 50 % de leur perte.

Ces deux mesures seront en vigueur jusqu’au 7 mai (et réduites progressivement de 50 % du 13 mars au 7 mai).

Seul le programme d’embauche pour la relance économique du Canada (PEREC) est maintenu pour tous (les employeurs admissibles dont les pertes de revenus actuelles sont supérieures à 10 %) à un taux augmenté de 50 % et ce, jusqu’au 7 mai 2022.

Une nouvelle mesure pour les travailleurs en cas de confinement remplace la SSUC et la SUCL avec un soutien du revenu ciblé de 300 $ par semaine aux travailleurs admissibles.

« Notre économie est en train de rebondir (…). Il est également vrai que la relance est inégale et que les mesures sanitaires (…) continuent de restreindre certaines activités économiques. C’est pourquoi nous annonçons aujourd’hui ce qui, nous l’espérons et le croyons, constitue la pièce maîtresse du soutien nécessaire (…). Notre objectif est de protéger et de créer des emplois et d’assurer la relance la plus solide possible pour tous. » – Chrystia Freeland, vice‑première ministre et ministre des Finances

À propos de l'auteur(e)

Isabelle Naessens

À propos de Isabelle Naessens

Rédactrice, analyste, critique, Isabelle Naessens est une femme réfléchie, engagée et versatile qui a œuvré en relations internationales avant de se tourner vers la communication. Stratège relationnelle créative, elle se joint à l’équipe de DanieleHenkel.tv en tant que rédactrice principale et créatrice de contenus.