Trois astuces pour mettre fin à la procrastination numérique

Laurie Michel

9 novembre 2022

HenkelMedia.com

Laurie Michel

Chroniqueuse, Bien-être numérique

 

Vous avez une tâche importante à faire et tout d’un coup, sans véritable raison, votre main se dirige vers votre téléphone cellulaire… Vous voilà à lire vos courriels ou à consulter les réseaux sociaux. Cela vous parle ? J’appelle ça la procrastination numérique !

Il n’a jamais été aussi facile de se laisser distraire qu’à l’ère numérique ! En trois secondes, il est possible de savoir ce que fait votre star préférée dans sa villa californienne. Une belle échappatoire pendant quelques minutes qui vous fait oublier vos responsabilités. A contrario, une info peut vous déprimer parce que vous êtes enfermé dans votre bureau alors que votre chanteuse adorée prend un bain de soleil au bord de sa piscine…

La procrastination numérique, c’est en quelque sorte le fait de stimuler son cerveau avec des contenus en ligne qui sont superficiels, voire impertinents.  Et alors, me direz-vous? Notre énergie est limitée, tout comme notre capacité d’attention. Plus vous consacrez d’énergie à des futilités, moins il vous en restera pour les dossiers qui sont importants. Alors, comment réduire la tentation du web et ses distractions ?

Astuce 1: Aménager son environnement de travail

Mise en situation : vous devez vous concentrer afin d’avancer un dossier et vous avez le téléphone cellulaire à portée de main. Sachez que votre attention diminue de 28% quand le petit écran est dans votre champ de vision, même si celui-ci est retourné et que vous ne voyez pas l’écran. C’est l’appel inconscient d’une notification ! Alors, trouvez-lui une place, mettez-le en mode silencieux et éloignez-le de vous pour créer une bulle de concentration. Bien entendu, prévenez vos collègues au besoin afin de les informer que vous ne serez pas disponible pendant une certaine durée.

Pour être efficace, il est primordial de prendre soin de votre attention. Selon une étude de l’University of California, une personne a besoin en moyenne de 23 minutes et 15 secondes pour se replonger dans une concentration profonde après en avoir été sortie. Je vous invite donc à fermer sur votre ordinateur les onglets de messagerie, de clavardage et de réseaux sociaux, qui n’auront aucun scrupule à vous aspirer sur leur plateforme pour plusieurs minutes !

HenkelMedia.com
Juste un petit coup d'oeil à mon cellulaire !
HenkelMedia.com
Faites une pause et allez dehors !

Astuce 2: instaurer des temps de pause

Mise en situation : vous sortez d’une téléconférence avec un client et vous enchaînez directement sur une tâche ? Mauvaise idée ! Pour être en mesure d’être performant, il est impératif de se préparer.

Se préparer, cela veut dire jauger son énergie physique et mentale afin de s’organiser et découper sa tâche pour être productif. Vous ne pouvez pas enchaîner les tâches de votre to-do list comme le ferait un robot !

Votre corps a des limites et a besoin de faire des pauses ! Attention, je parle bien entendu d’une vraie pause sans aucun écran. Une pause où vous allez laisser votre cerveau traiter les événements des dernières heures. Une pause pour relâcher la pression et permettre à votre tête de faire de la place pour commencer, dans de bonnes conditions, cette fameuse tâche du jour. Bougez de votre bureau, allez vous faire un bon café ou faire une marche et octroyez-vous sans culpabilité ce temps d’arrêt.

Astuce 3: contrôler les périodes d’échanges 

Mise en situation : au retour de votre pause, n’ouvrez pas votre boîte courriel ! Pourquoi? Il y a un effet de réciprocité qui peut nous jouer des tours ! Vous écrivez un message et donc il est probable qu’une réponse soit attendue en retour, alors vous y pensez. Et soudainement vous ressentez comme un besoin d’ouvrir votre boîte courriel alors que vous travaillez sur votre tâche essentielle. 

Vous voulez juste voir si la personne a répondu à l’un de vos messages ! Mais, je le sais, vous le savez, vous allez finalement passer 30 minutes à traiter les autres courriels reçus et tomber dans le piège de la procrastination numérique, en jetant peut-être même  un œil aux réseaux sociaux ! Essayez de reporter la consultation de vos messages et l’écriture de courriels. Gardez cela pour quand vous aurez terminé le fameux dossier prioritaire de votre journée.

HenkelMedia.com
Un courriel, puis un autre, et juste un autre...

Prêtez attention aux distractions numériques

Si soudainement, vous vous retrouvez à lire les actualités, soyez doux envers vous-même et concentrez-vous sur les raisons qui ont motivé ce choix. Essayez de comprendre pourquoi vous êtes amené à faire de la procrastination numérique ! Est-ce que la tâche que vous avez à votre agenda est placée au bon moment de la journée ou de la semaine ? Prêtez attention à vos pensées, votre état général, votre environnement afin d’agir pour la prochaine fois. 

Qu’auriez-vous pu faire pour rester concentré ?

À propos de l'auteur(e)

Laurie Michel

À propos de Laurie Michel

Fondatrice de Vivala

Laurie est la fondatrice de Vivala, une entreprise québécoise spécialisée dans les produits et services de bien-être numérique, qui a pour mission d’aider la communauté à instaurer de saines habitudes autour de la technologie. Conférencière et auteure du livre Moins d’écrans plus de moments présents, Laurie accompagne les organisations et individus à se sensibiliser à l’hyperconnectivité et les outiller pour réduire les distractions numériques et mieux gérer leur temps d’écran.