Rétrospective 2021 | Film, album, balado, docu et série

23 Décembre 2021

La période des Fêtes est propice au visionnement et à l’écoute de films, de séries, de balados ou d’albums de musique. Vous avez envie de quelques suggestions ? L’équipe de Henkel média vous propose cinq productions très diversifiées qui pourront répondre à certaines de vos attentes.

Album de musique | Ignorance

HenkelMedia.com
Photo promo de l'album Ignorance (Fat Possum)

La progression de l’auteure-compositrice-interprète canadienne Tamara Lindeman, alias The Weather Station, est exceptionnelle et elle est parfaitement incarnée dans son album paru en février.

Admirablement produit, Ignorance a été encensé par de nombreux médias, dont Pitchfork, Uncut, The Observer, Rolling Stone, Exclaim ou encore le site web spécialisé montréalais Pan M 360.

Les dix chansons folk-jazz-pop que renferme l’opus peuvent plaire à un auditoire aux goûts très différents. Sur Ignorance, qui porte pleinement la griffe de Lindman, on retrouve une belle voix, des rythmiques entraînantes ainsi que des arrangements luxuriants livrés avec divers instruments : le piano, l’orgue, la guitare, le clavier, le saxophone, la clarinette, la basse et les cordes. Notons que les paroles des pièces sont aussi de qualité.

Un album étincelant offert par l’artiste trentenaire de Toronto.

Film de fiction | Dune : partie 1

Difficile de passer sous silence le long métrage Dune : partie 1 du réalisateur québécois Denis Villeneuve. Inspiré du roman de Frank Herbert, écrit en 1965, ce film de science-fiction a fait jaser des gens du monde entier. Il a aussi, malgré son univers sombre et complexe, attiré des millions de cinéphiles en salle ou sur la plateforme Amazon Prime Video. Villeneuve, qui disposait d’un budget de 165 millions $ américains pour cette production (qui a engendré des revenus de 400 millions $ jusqu’à présent), continue de cumuler les succès critiques et populaires. Pensons aux films Incendies, Arrival, Sicario et Blade Runner 2049. Sorti en salle cet automne, ce film de genre n’est peut-être pas un chef-d’œuvre, mais il remplit à merveille son mandat. Il en met plein la vue et les oreilles. D’ailleurs, Dune et son équipe de production sont en nomination dans plusieurs galas récompensant les gens du cinéma, dont les Golden Globes. La seconde partie de Dune sera en salle en octobre 2023.

L’histoire ? Dans un futur lointain, la guerre fait rage entre familles de l’empire. Lorsque Leto Atréides est assassiné, son fils Paul s’allie aux mystérieux Fremen pour contrôler la production d’une épice et percer les secrets d’Arakis, la planète Dune.

HenkelMedia.com
Photo promotionnelle du film « Dune » (Warner Bros)

Série télé | Maid

HenkelMedia.com
Le personnage principal Alex et sa fille Maddy dans la série Maid (Photo: Ricardo Hubbs/Netflix)

Certes, nous aurions pu mentionner ici d’autres très populaires séries comme Succession, qui raconte l’histoire d’une famille richissime qui s’entredéchire pour le pouvoir d’une multinationale médiatique, ou encore It’s a Sin, qui met en scène des amis qui font soudainement face à l’arrivée du SIDA en Angleterre, dans les années 1980. Or, la minisérie Maid, parue sur Netflix, à ce quelque chose de vraiment humaniste qui mérite d’être souligné. Au premier abord, cette production sans fioriture ressemble à bien d’autres séries dramatiques. Lorsqu’on y plonge, toutefois, l’histoire s’avère singulière, prenante et très touchante. La sublime actrice Margaret Qualley incarne la jeune mère (Alex) d’une fillette de trois ans (Maddy), qui se démène contre les abus psychologiques de son conjoint, le père de son enfant.

À la limite du documentaire, cette fiction très réussie raconte l’histoire d’une maman qui survit de peine et de misère en travaillant comme femme de ménage pour suffire aux besoins de son enfant qu’elle protège amoureusement. Des millions de femmes et d’hommes nord-américains peuvent se reconnaître dans les divers personnages et péripéties de cette histoire bien ficelée, qui transpire le réel. Soulignons le travail d’Andie Macdowell, qui y joue un personnage plus grand que nature et savoureusement à côté de la plaque.

Minisérie documentaire | The Beatles - Get Back

The Beatles – Get Back est une brève série de trois épisodes réalisée et produite par Peter Jackson, notamment responsable de la très populaire trilogie cinématographique The Lord of the Rings. Elle traite de la réalisation de l’album Let It Be, paru en 1970, qui portait le titre provisoire de Get Back. Conçu à l’origine comme un long métrage, The Beatles : Get Back a finalement été proposé dans un format plus long, de huit heures. La série est présentée sur la plateforme Disney + depuis novembre.

Cette production explore notamment les prétendues tensions entre les membres du célèbre band britannique au cours de la création de l’album. En fait, le réalisateur sonde les relations des quatre musiciens, qui allaient bien au-delà de la rivalité ou de la chamaille. The Beatles : Get Back a été saluée par plusieurs critiques.

HenkelMedia.com
Les quatre membres du groupe The Beatles durant la production de l'album « Let It Be » (Photo:TCD/Prod.DB/Alamy)

Balado | Deviens-tu c’que t’as voulu ?

HenkelMedia.com

Le journaliste québécois Dominic Tardif – qui couvre notamment le milieu de la musique – s’entretient avec des personnalités connues du milieu culturel de chez nous.

La question centrale de l’entretien : deviens-tu c’que t’as voulu ?

Bien entendu, celle-ci est un clin d’œil à la chanson de Daniel Boucher, mais c’est surtout un prétexte pour visiter, de manière intimiste, l’univers de chaque invité. Chaque balado a une durée variant entre 60 et 90 minutes.

Au cours des trois saisons de ce balado, Dominic Tardif s’est entretenu avec quelques dizaines d’icônes de notre culture, dont Christiane Charette, Sonia Benezra, Mara Tremblay, Sarahmée, Virginie Fortin, Bruno Blanchet, Daniel Bélanger, Patrick Lagacé, Simon Proulx et Louis-José Houde.

Pour l’écouter, visitez le site web du balado.

À propos de l'auteur(e)

À propos de Jean-François Cyr