L’art de présenter comme un pro

Isabelle Naessens

25 octobre 2021

Êtes-vous capable de capter l’attention de votre audience lors de vos présentations sur Zoom ou sur une scène ? Présenter avec éloquence est un savoir-faire indispensable. En personne ou en virtuel, maîtriser cet art pour faire passer son message est payant. Animer une conférence ou délivrer un pitch de vente percutant ne tomberont plus dans l’oreille d’un sourd! Richard Mulholland, fondateur de l’entreprise sud-africaine Missing Link, est le king de l’oraison. Voici les conseils avisés qu’il a présentés avec son collègue Kevin Dike, lors de leur passage à la Semaine numérique de Montréal.

L’art de la rhétorique 

Les Zoom, Teams et Prezi, avec toutes leurs fonctions interactives, ont envahi notre espace de travail. Nous sommes si connectés et pourtant… notre attention sur-sollicitée se dilue et l’impact des messages ne semble plus aussi fort. Comment susciter l‘intérêt ? En ligne ou en personne, c’est un défi, qui vient avec son lot de stress.

« D’Aristote à Cicéron, pensez à tous ces orateurs capables de maintenir leur auditoire rivé à leurs lèvres pendant huit heures d’affilée sous le soleil chaud de Rome ou d’Athènes, s’exclame Richard. Que s’est-il passé ces dernières années pour que l’on perde cette présence ? ». Pour le conférencier international et auteur d’ouvrages sur le sujet, il ne fait aucun doute : nous avons perdu l’art de la rhétorique.

« Quand je vous dis « leader inspirant », est-ce qu’une image de manager sérieux devant une table d’employés concentrés vous vient en tête ?, questionne-t-il. Ou plutôt quelqu’un comme Martin Luther King ou Obama, capables de lever des foules? Oui ! Rappelez-vous du discours historique, The audacity of hope, qu’a prononcé celui qu’on ne connaissait pas encore devant la Convention démocrate en 2004. Obama a alors crevé l’écran et a assis ses convictions. Il a démontré sa prestance, et on lui a fait confiance. Ses paroles authentiques ont porté, au-delà de sa prestation. Elles ont eu un impact et elles ont inspiré des milliers de personnes ».

HenkelMedia.com

Les 3P: pause, pace & pitch

La rhétorique est une mise en scène du discours. Selon Richard Mulholland, voici les 3P de base à retenir pour devenir un as de la présentation, un véritable showman !

Pause. Savoir ponctuer son discours de pauses, quelquefois si longues qu’elles paraissent à l’orateur une éternité, mais qui engagent le public à réfléchir, et qui intriguent quand elles sont placées au bon moment. Obama en est le maître.

Pace, ou le rythme. Trop vite et vous perdrez l’attention, trop long et vous ennuierez. Ne gardez pas le même rythme tout au long de votre présentation : accélérez, diminuez, jouez en fonction de l’émotion qui se présente. Rendez votre discours vivant !

Pitch, le ton. S’il est monotone, il endort à coup sûr. Une voix aiguë agresse, alors qu’une voix grave peut être difficile à saisir. Il faut savoir varier, trouver la juste tonalité et l’inflexion désirée au moment opportun.

HenkelMedia.com

3P bis : Practice, play & perform

Le collègue de Richard, Kevin Dike, formateur chez Missing Link propose, lui aussi, une formule en P: « Speak publicly more : practice, play and perform ». Observez les leaders, écoutez les TED talks, et recherchez les occasions de vous mettre on the spot pour tester votre pouvoir de séduction. Voyez si vos blagues ont l’effet voulu ou si elles atterrissent au contraire dans un silence gêné. Développez vos techniques. Vous gagnerez ainsi en assurance et en confiance. « Learn to deliver », partage Richard.

Bien choisir son message

Kevin explique que le message ne doit pas juste parler de vous. Il doit rejoindre le public : il doit avoir une résonance particulière, l’interpeller, résoudre un problème. Vous ne pouvez pas forcer un message. « You can take a horse to water, but you can’t make it drink » illustre-t’il. Pour que le public intègre ce que vous lui proposez, il doit y trouver son compte. Vous devez être pertinent, utile et apporter des solutions : « Your audience is the ship. You are the guide bringing them to the lighthouse ».

« Great presentations are written before they are designed and delivered »

Prendre le temps d’identifier son message, poser ses réflexions sur le papier, trouver une ligne directrice, supprimer le superflu, rester clair et concis… Voilà autant de conseils que les deux conférenciers mettent de l’avant. Car toute présentation doit avant tout être bien ficelée : elle doit être pensée, structurée et écrite avant d’être conçue visuellement puis prononcée. « Bake a good cake before you put on the frosting », annonce à la blague Richard. La préparation est fondamentale: « I love my toys, all the techies that come with Prezis for instance, they animate my presentations, but getting the fundamentals right is essential », explique-t-il. (J’adore mes jouets, ces outils techniques qui viennent avec Prezi par exemple, mais s’assurer de maîtriser la base est essentiel). Structurer son narratif permet de prendre l’audience par la main et de l’amener, étape par étape, exactement là où on veut qu’elle aille, à cette solution qu’on met de l’avant.

« Your narrative makes an impact, your slides complement that message, and you deliver with conviction » – Richard Mulholland

HenkelMedia.com
HenkelMedia.com

Design : tech, emojis, avatars et cie !

Nous y sommes: the fun part ! Richard nous met bien en garde. Les joyaux de Powerpoint, Prezi ou les autres sont la cerise sur le sundae. Les technologies servent à illustrer, à animer le message, ce ne sont pas elles qui doivent capter l’attention. Il faut toujours revenir vers le présentateur. Que font les diapositives ? « They assist and illuminate your narrative, they do not tell the whole story. Carefully crafting a sterling set of slides will ensure your narrative gets cemented in your audience’s visual memory ».

Conseils pratiques

Stand & deliver : Restez debout quand vous présentez, cela vous donne l’espace de vous exprimer et de gesticuler.

Eye contact : Gardez le contact visuel avec votre audience en surélevant votre écran, en collant vos notes près de la caméra, en rapetissant vos onglets et les ramenant tout en haut près de la caméra.

Ajustez les sources de lumière devant vous, à 45 degrés pour que votre visage apparaîsse en 3D.

Et Krisp permet de mettre en sourdine les bruits de fond.

We believe every presentation is written before it is designed before it is delivered. We work with you to create presentations with a solid narrative, and design that supports your narrative. We coach you to deliver memorable presentations that provoke engagement and inspire your audience” – Missing Link

À propos de l'auteur(e)

Isabelle Naessens

À propos de Isabelle Naessens

Rédactrice, analyste, critique, Isabelle Naessens est une femme réfléchie, engagée et versatile qui a œuvré en relations internationales avant de se tourner vers la communication. Stratège relationnelle créative, elle se joint à l’équipe de Henkel Média en tant que rédactrice principale et créatrice de contenus.