L’amitié en affaires : oui ou non ?

3 août 2022

Peu importe ses formes ou sa raison d’être, l’entrepreneuriat vient avec son lot de défis. Avez-vous envie de les vivre avec vos parents ou vos enfants, dans une entreprise familiale tissée serrée? Préférez-vous encore la gloire, seul au sommet? Ou êtes-vous plus à l’aise de parler business avec un ou plusieurs partenaires d’affaires, liés par une relation de raison et d’accommodation? Qu’en est-il de l’amitié : a-t-elle aussi sa place dans l’entrepreneuriat?

Partir en affaires avec son chum… Souvenez-vous de cette grande idée lumineuse un soir d’été, en jasant jusqu’aux petites heures autour de quelques bières? Et de tous ces rendez-vous qui ont rempli vos fins de semaine d’automne et d’hiver. Ensemble, vous avez planché sur ce projet qui vous allumait. L’envie de passer des rêves à la réalité est devenue très forte. Vous vous connaissez si bien tous les deux! 

Mais est-ce vraiment une bonne chose de se lancer en affaires avec un ami? Vous deviendrez co-propriétaires, partenaires ou actionnaires. Vous aurez des responsabilités communes auprès de vos créanciers, de vos clients, de vos employés. Vous aurez à prendre ensemble des décisions quotidiennes pour orienter votre entreprise dans la direction que vous avez choisie.

HenkelMedia.com

Ceux qui se ressemblent, s’assemblent!

Il y a bien eu Steve Jobs et Steve Wozniak, chez Apple. Et les potes d’université Larry Page et Sergey Brin, qui ont fondé Google. Les deux amis d’enfance Ben Cohen et Jerry Greenfield, à qui on doit un grand hommage : la crème glacée Ben & Jerry’s! William Harley et son ami Arthur Davidson, de Harley-Davidson? Plusieurs copains célèbres ont créé des compagnies à succès. Alors pourquoi pas vous?

Lorsque les partenaires s’accueillent pleinement pour qui ils sont et apprécient réellement leur complémentarité, l’expansion peut être grandiose. Les effets de synergie aussi.

Avoir un ami comme associé est très naturel. Ensemble, vous avez fait vos premières armes, erreurs et succès confondus. Vous connaissez les mécanismes de réaction de l’autre, ses forces et ses faiblesses. L’intimité qui existe permet d’éviter les malentendus. La communication est indéniablement plus fluide. C’est un précieux temps de gagner dans la prise de décision. Vos valeurs se rejoignent.

Bien avant de vous associer, vous saviez que vous étiez en présence de quelqu’un de brillant, capable de livrer la marchandise. Quelqu’un en qui vous avez entièrement confiance.

Et puis aussi, vous voulez avoir du fun avec votre projet d’affaires! Qui d’autre que son meilleur ami pour se lancer dans cette aventure? En clair, c’est joindre l’utile à l’agréable de se lancer dans les affaires en compagnie de personnes avec qui l’on aime passer du temps.

D’autres avantages à se lancer dans une entreprise à deux:

  1. Un risque partagé. Le fait d’investir ensemble temps et argent dans le démarrage d’une entreprise distribue sur vos quatre épaules le risque associé au projet.
  2. Accès à plus de ressources. En plus, le fait d’être deux vous permet de mutualiser les coûts que représente la gestion quotidienne de l’entreprise.
  3. Un plus grand réseau dès le départ
  4. La confrontation des idées. Challengez-vous et construisez des stratégies solides! À deux, vous réduirez aussi le risque d’erreur.
  5. Un soutien moral. Se lancer en affaires peut sembler ardu. Des amis sauront se motiver, se pousser à se dépasser et se soutenir lors des moments de découragement.

En affaires, il n’y a pas d’ami!

A contrario, il y a toutes ces aventures entrepreneuriales qui ont brisé des amitiés, à part peut-être celle de Mark Zuckerberg (Facebook) et son ami d’université Eduardo Saverin qui s’est terminée devant les tribunaux. 

Il y a en effet quelques désavantages. Quand vous êtes justement au resto entre copains, il faut savoir arrêter de parler de l’entreprise, surtout quand vous êtes plusieurs. Pas toujours évident de retrouver le meilleur ami derrière l’associé.

Le risque est aussi que votre amitié perde de la vigueur. Se voir dix heures par jour tous les jours, et sortir ensemble la fin de semaine, c’est un peu beaucoup! Le besoin de prendre un peu d’espace l’un de l’autre est inévitable. Exit les bons moments à faire les quatre cent coups, « comme dans l’temps »!

HenkelMedia.com

Dans tous les cas, il est presque certain que l’amitié que vous aviez prendra petit à petit une autre forme. Comme dans un couple, les situations finissent par devenir lourdes, compliquées et conflictuelles. Vous n’avez plus envie de les adresser, par crainte d’effriter votre amitié.  

Voici des éléments de mésententes courants :

  • le manque de clarté sur « les carrés de sable » de chacun
  • la perception de contributions inégales, l’un travaille plus que l’autre
  • ne pas être impliqué à part égale dans les décisions, problèmes de leadership
  • ne pas pouvoir occuper sa place pleinement, ou se sentir dans l’ombre de l’autre

L’essence du partenariat et les détails d’engagement de chacun doivent être clairs dès le départ. Même si vous êtes amis, il faut se distancer de la pensée magique que tout ira naturellement bien. 

Pour établir des bases solides et durables, il faut clarifier:  

  • la raison d’être de l’entreprise, la mission
  • le rôle et les engagements de chacun 
  • la vision à court, moyen et long terme  
  • la gouvernance de l’entreprise, la prise de décision 
  • la gestion financière, le partage des profits
  • la gestion des ressources humaines, la rémunération, les vacances, la façon de faire pour adresser les conflits

Pour qu’un partenariat d’affaires entre amis soit fructueux, il doit partir sur des bases solides et claires. Il faudra avoir des expertises complémentaires, se faire confiance, savoir communiquer, être capable de faire des compromis, accepter les erreurs de l’autre, partager la même culture au travail et la même vision. 

Il y a aussi l’option d’être d’abord partenaires, et par la suite, de bons amis. La colle de la relation devient celle de l’entreprise. L’amitié est un élément d’affaires dans le calcul coûts et bénéfices. « Nothing personal, it’s just business. »

À propos de l'auteur(e)

Isabelle Naessens

À propos de Isabelle Naessens

Rédactrice, analyste, critique, Isabelle Naessens est une femme réfléchie, engagée et versatile qui a œuvré en relations internationales avant de se tourner vers la communication. Stratège relationnelle créative, elle se joint à l’équipe de Henkel Média en tant que rédactrice principale et créatrice de contenus.