La place des femmes dans le monde des technologies | «Tout passe par l’humain» – Danièle Henkel

Jean-François Cyr

13 octobre 2021

Lors d’une conférence offerte à l’événement MTL Connecte, la femme d’affaires Danièle Henkel a abordé le vaste sujet de la place des femmes dans le secteur des technologies numériques. Malgré des données peu reluisantes à bien des égards, elle se dit optimiste pour l’avenir. 

La position des femmes dans le domaine des technologies semble encore bien fragile. En Europe, aux États-Unis et au Canada, elles représentent seulement 12 pour cent des travailleurs dans le monde de l’intelligence artificielle. Seulement 13 pour cent des postes exécutifs dans ce secteur sont détenus par des femmes. Et seulement un cinquième des travailleurs de la Silicone Valley, en Californie, sont des femmes.

Pourquoi si peu de femmes sont-elles actives dans le monde des technologies ? 

« D’abord, il y a les défis du fit culturel, affirme Mme Henkel. Quand on parle de technologie, il y a un biais conscient ou inconscient qui laisse penser que ce domaine s’adresse à la gent masculine. Il y a automatiquement une sorte d’exclusion des femmes qui se fait. »

Par ailleurs, l’éducation est primordiale. Bien que 50 % des jeunes femmes expriment leur intérêt pour l’informatique, les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques, seulement 19 % obtiennent un diplôme…

HenkelMedia.com
© Printemps numérique

Pire encore, les femmes n’ont pratiquement pas accès aux technologies numériques : 2,2 milliards de femmes de moins de 25 ans n’ont pas l’Internet à la maison. Une donnée bien triste puisqu’elles ont le droit de participer à l’évolution numérique, d’après la conférencière. Selon elle, l’accès à cet univers professionnel n’est plus une question de genre, mais de « méritocratie », c’est-à-dire fondé sur le mérite individuel.

Ceci dit, les femmes doivent mettre davantage leurs talents de l’avant, de l’avis de Mme Henkel. On doit aussi parler d’elles et raconter leurs histoires.

« Pourquoi nous posons-nous encore cette question à propos de la place des femmes dans le secteur des technologies ? Les femmes ont des besoins particuliers. Évidemment, ils sont axés sur la famille. On doit donc mettre des choses en place avec et pour les femmes. Depuis toujours, tout a été pensé par et pour les hommes. Ce n’est pas un reproche, c’est une réalité. »

De nombreuses fondatrices de start-up en Europe et en Amérique du Nord se heurtent par exemple à la discrimination associée au genre. En 2021, un mince 3 % des investissements financiers accordés aux jeunes entreprises évoluant dans les technologies de l’information s’adressent à des jeunes pousses de l’industrie appartenant à des femmes.

HenkelMedia.com

Le partage du savoir

Au cours de la pandémie de COVID-19, Danièle Henkel a été, de son aveu, très affectée émotivement par la crise qui a ébranlé son entreprise et de nombreuses autres compagnies au Canada. Après 25 ans de travail, elle a fait face à un gigantesque mur. Mais, elle a refusé de céder à la panique.

« Je ne pouvais pas entrer en contact avec mes clients. L’entreprise n’était pas du tout en mode digital. Mes employés ont travaillé nuit et jour durant une semaine afin de créer un site web transactionnel pour la vente de certains produits. Après un mois, ils ont aussi sauvé l’Académie (qui offre plusieurs formations médico-esthétiques et thérapeutiques) en permettant l’accès aux formations partout au Canada. Si je n’avais pas investi pendant des années dans mes employés, mes collègues, mes fournisseurs, je n’aurais jamais pu y arriver. J’ai dû agir dans l’urgence et m’adapter. » 

Ainsi, Mme Henkel a réalisé, dans l’adversité, que les technologies numériques sont de superbes outils : « J’utilise les technologies pour faire rayonner l’humain, mais je ne leur permets pas de prendre le dessus. »

L’avenir

Questionnée par l’animatrice de la conférence à propos de sa vision de l’avenir, pour les femmes et pour les entreprises, la femme d’affaires a partagé son positivisme contagieux.

« Je lance un défi à MTL Connecte ! On doit promouvoir le travail extraordinaire des femmes dans plusieurs domaines. On doit aussi valoriser l’engagement des femmes dans leur communauté. Celles-ci sont souvent associées aux secteurs des services. Toutefois, elles sont aussi des chercheuses, des scientifiques, des personnes engagées à améliorer le monde. On doit faire rayonner la créativité et les manières de travailler qu’ont les femmes.

« L’avenir, je le vois beau. Puisqu’en réalité, on n’a pas le choix. On doit évoluer ensemble, utiliser les technologies numériques à bon escient et se faire les gardiens, notamment avec l’intelligence artificielle, de ces technologies digitales. On doit poser les bonnes questions et avoir des exigences éthiques rigoureuses. Il faut utiliser les technologies pour améliorer la vie de nos enfants et de nos petits-enfants. »

HenkelMedia.com

Henkel média

Il y a environ trois ans, avant la pandémie, Danièle Henkel a fondé un média numérique qui fait rayonner les entrepreneur.es du Québec.

« Hormis mon travail comme femme d’affaires dans le milieu médico-esthétique, la plupart des gens m’ont connu grâce à ma participation comme juge à l’émission télé Dans l’œil du dragon, diffusée à Radio-Canada. J’ai alors eu le plaisir d’être éveillée par la diversité des innovations chez nous. Je me suis rendu compte de l’importance de l’entrepreneuriat. Je me suis déplacée en région pour découvrir les entrepreneurs.

« J’avais le goût de mettre le projecteur sur eux. J’avais envie de partager leur voix et de démontrer à quel point ils sont engagés. Henkel média est un site internet alimenté pour et par les entrepreneurs. Il faut parler de notre pépite entrepreneuriale. On parle d’abord des personnes. Dans tous les domaines, rien n’existerait sans les histoires et les motivations des gens. Tout passe par l’humain. »

À propos de l'auteur(e)

À propos de Jean-François Cyr