Franchise: Juliette & Chocolat se lance!

25 mai 2021

Juliette Brun a attendu 18 ans avant de lancer sa première franchise Juliette & Chocolat. Presque deux décennies à faire de son modèle du temple du cacao une chaîne de restaurants-chocolateries prospère et rentable. Regard sur ce nouveau chapitre pour la femme d’affaires accomplie.

À travers les années et malgré les soubresauts de la dernière, Juliette Brun n’a jamais rayé de ses envies le souhait de devenir franchiseuse. « Je travaille sur un document de franchise depuis trois ou quatre ans en me disant que ça viendra. Nous avons eu plusieurs offres, et des occasions qui n’ont pas fonctionné. Avant tout, je voulais que ça se fasse de manière confortable et surtout, avec un bon fit. »

Étape par étape, la Française d’origine brésilienne a voulu s’assurer qu’elle offrait un modèle éprouvé. « Mes succursales sont toutes profitables et ont fait leurs preuves dans le temps. Je suis capable de fournir les matières premières. Je sais comment former. Tous les rouages de gestion sont bien huilés et optimisés. J’avais besoin de cette confiance en mon système afin de me lancer. »

Le premier élu franchisé Juliette & Chocolat est Majd Najjar, un restaurateur passionné qui détient un Master en gestion des affaires. « Pour moi, c’était important de sélectionner une personne curieuse qui a envie d’apprendre. Je cherchais un opérateur, un gestionnaire qui est sur le terrain, et non pas juste un investisseur. Ce qui m’a plu chez Majd, c’est qu’il aime le plancher, il veut être présent auprès de ses équipes. »

La première franchise ouvrira donc ses portes à Dollard-des-Ormeaux à la fin mai. « Qu’il soit motivé à se lancer en pleine pandémie en dit long sur son engagement, souligne Juliette. Ces derniers mois, Majd s’est promené de restaurant en restaurant pour suivre des formations et voir différentes tailles de restaurants et d’équipes. »

HenkelMedia.com

Dans un horizon à moyen terme, Juliette Brun prévoit ouvrir ses propres succursales dans les marchés primaires (les grands centres) et des franchises dans les marchés secondaires, en région. «  Il y a plusieurs de mes chapeaux rouges (ses employés) qui aimeraient ouvrir leur propre franchise. S’il y a lieu, je pourrais créer un modèle hybride dans lequel nous serions partenaires avec eux dans l’aventure. Investir dans un concept que tu connais bien et que tu aimes est souvent plus facile. Ce serait pour nous une belle manière de les remercier et d’encourager la croissance. »

HenkelMedia.com

S’ouvrir aux partenariats

L’année de pandémie a aussi été celle où la cofondatrice a pris grand plaisir à développer des partenariats avec des entreprises québécoises. « On s’est tous retrouvés seuls chacun de notre côté alors que nous, ce qui nous anime dans le métier, c’est le contact avec les gens. Je me suis mise à écrire sur Facebook à des entrepreneurs que j’aime mais que je ne connaissais pas ! (rires). Je n’avais jamais fait ça. »

Première sur la liste: Maison Lavande avec laquelle Juliette a développé un chocolat au caramel salé infusé de lavande. Avec Marilou Bourdon, elle a aussi créé trois tartinades spécialement conçues pour Trois fois par jour. « C’est une formidable manière de développer un produit qu’on n’aurait pas fait seuls et d’aller chercher un public qui ne nous connaît pas. »

Des 10 restaurants dans Montréal et le Grand Montréal, une seule (celle de l’avenue Laurier) a fermé ses portes pour de bon durant la pandémie, en raison d’une mésentente avec le propriétaire des lieux.

Pleine de projets, Juliette Brun a développé une application Juliette & Chocolat et un service de livraison pour compenser les pertes de revenus en salles à manger. Ses fondues, chocolats chauds et tartinades sont maintenant distribués dans diverses épiceries québécoises. La mère de cinq enfants faisait également paraître en 2020 un livre de recettes Les Brownies de Juliette aux Éditions La Presse.

À propos de l'auteur(e)

À propos de administrator