Formations en entreprise pour une main-d’œuvre diversifiée et qualifiée

18 novembre 2021

La pandémie a indubitablement remis les iniquités sur la table. Le sujet de la diversité est sur toutes les lèvres. Il y a pourtant plus de trente ans que l’on parle de son bénéfice dans les entreprises, notamment sur la performance et l’innovation. Or, la pénurie de main-d’œuvre et le besoin de talents sont tels aujourd’hui que les gestionnaires se penchent enfin sur une embauche plus inclusive. La reconnaissance des acquis et les formations en entreprise pourraient être des pistes de solution. Entretien avec la directrice de la Formation continue et services aux entreprises du Cégep Gérald-Godin, Valérie Gosselin et son conseiller aux entreprises, Patrick Fortin.

Attirer des employés compétents et leur permettre d’évoluer et de se développer à l’intérieur de l’organisation, dans un environnement de collaboration, est le principe de base de l’inclusivité en entreprise. Pour y parvenir, la Formation continue et services aux entreprises du Cégep Gérald-Godin offre des programmes de reconnaissance des acquis ainsi que des formations en ligne, en entreprise, ou dans ses locaux, selon les besoins spécifiques.

Dépasser les biais pour une embauche basée sur les compétences

« Récemment, nous avons vu au Salon de l’emploi que plusieurs employeurs s’empêchent toujours d’embaucher certaines personnes par crainte et ignorance de l’effet perturbateur qu’elles pourraient avoir sur leur culture d’entreprise » n’hésite pas à partager Patrick Fortier, le nouveau conseiller aux entreprises du Cégep. Or, même si l’affirmation en soi reste terriblement dérangeante, nommer le problème est le premier pas dans la bonne direction. 

Cela dit, la diversité ne devrait pas être le thème d’un programme à part dans les stratégies de l’entreprise : elle devrait plutôt faire intrinsèquement partie de ses valeurs et de sa culture. Pour sensibiliser les gestionnaires et les équipes contre les biais, conscients ou non, le Cégep Gérald-Godin offre des formations spécialisées en gestion de la diversité culturelle et en communication interculturelle, un premier pas vers la déstigmatisation et une meilleure intégration de tous les employés.

HenkelMedia.com
HenkelMedia.com

« Pour les employeurs qui ont dépassé le biais culturel, en recrutant par exemple du personnel issu du Maghreb, et donc parlant français, choisir des travailleurs qualifiés allophones ne devrait pas être un obstacle » poursuit M. Fortin. « Le Cégep propose des cours de francisation en entreprise pour apprendre à communiquer et écrire en français pour mieux s’intégrer à leur entreprise. »

La reconnaissance des diplômes étrangers est également un enjeu important pour les travailleurs issus de l’immigration. Le Cégep Gérald-Godin offre justement un programme de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC), qui permet à l’entreprise de faire évaluer et reconnaître officiellement les compétences des employés en lien avec les compétences particulières d’un programme d’études.

Au cours de leur cheminement RAC, les employés ont l’occasion de démontrer qu’ils détiennent bel et bien ces compétences. En plus d’obtenir un diplôme collégial reconnu par le ministère de l’Enseignement supérieur, la RAC permet aux candidats de bonifier leurs connaissances et compétences afin de répondre plus adéquatement aux exigences du marché du travail. En proposant la reconnaissance des acquis et des compétences, la direction démontre sa confiance envers ses employés et leur permet de progresser au sein de l’entreprise.

 

Égalité des chances, intégration et avancements 

Si l’intégration des immigrants, mais aussi des jeunes, des femmes, de la communauté LGBTQ+, des personnes avec un handicap, des minorités visibles et ethniques,  ainsi que des autochtones dépend en partie de caractéristiques individuelles, les conditions et ressources mises à leur disposition, notamment dans les milieux de travail, facilitent sa réalisation. 

« Les objectifs de nos services aux entreprises (SAE) sont justement de pouvoir répondre aux besoins qui naissent avec le temps, et d’actualiser les compétences, explique la directrice de la Formation continue et services aux entreprises, madame Valérie Gosselin. Nous répondons aux besoins sur mesure. Ces formations de perfectionnement sont une belle façon pour l’employeur de motiver ses employés et de stimuler leur engagement, pour instaurer une relation de confiance et retenir les talents ». 

HenkelMedia.com

Car la diversité n’est pas qu’une question de quotas à l’embauche, mais aussi d’intégration et d’égalité des chances afin d’établir la parité et une saine représentativité à travers tous les échelons d’une organisation.

À propos de l'auteur(e)

À propos de Henkel média