Êtes-vous hyperconnecté ?

8 septembre 2022

HenkelMedia.com

Qui peut aujourd’hui se targuer de quitter son domicile sans aucun appareil numérique en sa possession ?

La technologie est arrivée sans crier gare, telle une tornade, impactant toutes les sphères de notre vie et il est parfois difficile de lui dire non.

Qui n’a jamais interrompu une discussion pour attraper son téléphone et lire une notification ? Qui n’a jamais participé à une réunion importante durant laquelle un collègue est distrait parce qu’il est en train de répondre à un courriel ?

Selon une étude australienne réalisée en 2021, 99,2% des utilisateurs de téléphones intelligents ont des symptômes de nomophobie. Ce terme provient de l’anglais « no mobile phobia », qui désigne la peur d’être séparé de ce petit écran. À quoi ressemble concrètement la nomophobie ?

Cela peut se caractériser par des comportements étranges, par exemple se déplacer constamment avec le chargeur pour ne jamais manquer de batterie ou encore ressentir de l’anxiété à l’idée de se retrouver dans un endroit où Internet ne fonctionne pas. Car le principal responsable de cette peur de manquer quelque chose, la raison de notre attachement à nos outils numériques, c’est bel et bien Internet !

L'arrivée d'Internet

La facilité avec laquelle nous nous connectons en ligne aujourd’hui nous fait presque oublier le long chemin qu’il a fallu parcourir pour tant d’innovation et d’instantanéité ! Faisons quelques sauts dans l’histoire :

Nous sommes dans les années 1970 -1980 et les gens dansent, sans faire de selfie.  Ils rient et discutent, sans interruption technologique, en écoutant du Bob Marley. Les ordinateurs ont déjà fait leur apparition, mais ils sont pour l’instant réservés au monde du travail.

En 1989, Tim Berners-Lee, un informaticien britannique, invente le World Wide Web afin de connecter des chercheurs du monde entier et leur permettre d’échanger des informations de façon instantanée. Puis tout s’enchaîne très vite, les premiers moteurs de recherche font leur apparition dans le but d’aider les internautes à trouver des informations sur les pages web qui ne font que se multiplier! Dans les années ‘90, le courriel se popularise.

En 2003, les premiers réseaux sociaux voient le jour avec leur promesse de nous connecter au monde entier.

HenkelMedia.com

Avant / après

HenkelMedia.com

Mais une autre invention va être déterminante pour créer le monde hyperconnecté que l’on connaît aujourd’hui. On la doit à l’entreprise Apple qui introduit pour la première fois le téléphone intelligent, en 2007. Cet outil à l’interface tactile qui combine téléphone, appareil photo et applications tel un mini-ordinateur mobile, va venir bouleverser notre vie dans son intégralité. Grâce à lui, nous sommes joignables en permanence et avons un accès à la planète 24/24 et 7/7, qu’importe la place où nous nous trouvons.

Le téléphone intelligent est désormais l’outil le plus utilisé pour naviguer sur Internet. Depuis l’arrivée des notifications en 2009, nous sommes en mesure d’être interpellé en temps réel par le message d’un ami, un courriel professionnel ou encore une mise à jour logicielle ! Ce petit écran est devenu notre agenda, notre système de navigation, notre bloc note, notre outil de divertissement, notre montre, notre météorologue, notre moyen de communiquer par écrit et oral… pour notre vie perso comme pro. Et plus encore !

S’en séparer, ne serait-ce que pour quelques minutes, est devenu anxiogène pour une grande partie de la population.

Monde hyperconnecté

J’ai un aveu à vous faire : j’ai souffert de nomophobie pendant plusieurs années. J’étais la personne hyperconnectée par excellence, qui se branche de façon excessive et compulsive à Internet. Je ressentais alors un besoin d’être toujours disponible pour les autres, de lire immédiatement un message ou un courriel professionnel dès qu’une notification s’affichait sur mon téléphone, même si c’était un samedi soir en pleine réunion familiale.

Voir mon téléphone en fin de batterie ou un signal Wi-Fi faible pouvaient me donner des sueurs froides ! Je suis d’ailleurs passée proche de l’épuisement.

Chaque individu a créé une relation particulière avec ces machines chronophages, qui peuvent entraîner des répercussions négatives pour notre santé mentale, physique, relationnelle mais aussi pour notre productivité et notre gestion du temps. Bien que leur rôle soit central dans l’amélioration de notre mode de vie et notre travail, certaines de leur fonctionnalité ont créé une culture de l’instantanéité et un sentiment de fausse urgence qui sont parfois malsains.

Le silence numérique et la mise au repos de notre cerveau sont devenus un véritable luxe !

Notre vie entière est conçue autour de ces gadgets innovants qui nous relient aux autres et cherchent à nous stimuler en permanence. Notre taux d’attention diminue chaque année face à ce bombardement quotidien d’informations. Le moment présent est un défi face à toutes ces distractions.

HenkelMedia.com

Voici quelques pistes pour vous aider à entamer une réflexion sur votre utilisation de la technologie, qui occupent plus de 42 % de nos heures éveillées :

  1. Quels sont les outils numériques que vous utilisez le plus au quotidien et dans quel but ? (téléphone, tablette, ordinateur, montre connectée, etc.)
  2. Quelle est votre consommation numérique ? (le temps d’écrans personnel et professionnel) Maîtrisez-vous votre temps sur le web de A à Z ?
  3. Comment vous sentez-vous (fatigue, douleurs physiques, taux de concentration) ? À quand remonte votre dernière déconnexion numérique ?
  4. Que vous apporte vos heures de connexion en ligne ? Essayez de réfléchir aux aspects positifs et aux aspects négatifs. Qu’aimeriez-vous améliorer ? (travail / communiquer avec mes amis / lire les actualités)
  5. Comment vous sentez-vous lorsque vos outils numériques sont inaccessibles ou que vous n’avez pas accès à Internet ? (sérénité, anxiété, peur de manquer quelque chose)

Comprendre notre relation avec la technologie est le premier pas pour pouvoir instaurer des habitudes numériques saines et s’octroyer des périodes de déconnexion en toute sérénité.  La déconnexion numérique a été un sujet à la mode sur le réseau social Linkedin durant la saison estivale et je regrette que nous n’en parlions que très peu le reste de l’année !

Lisez ceci comme une invitation pour le mois prochain : dans ma seconde chronique, je partagerai avec vous les différents types de déconnexion à mettre régulièrement à l’agenda.

À propos de l'auteur(e)

Laurie Michel

À propos de Laurie Michel

Fondatrice de Vivala

Laurie est la fondatrice de Vivala, une entreprise québécoise spécialisée dans les produits et services de bien-être numérique, qui a pour mission d’aider la communauté à instaurer de saines habitudes autour de la technologie. Conférencière et auteure du livre Moins d’écrans plus de moments présents, Laurie accompagne les organisations et individus à se sensibiliser à l’hyperconnectivité et les outiller pour réduire les distractions numériques et mieux gérer leur temps d’écran.