Employer des personnes handicapées : surmonter des défis de société

Séries: Mon handicap, mon unicité

Isabelle Naessens

3 octobre 2023

5 minutes

Malgré notre désir de bâtir une société plus inclusive, qui reflète toutes les nuances de la diversité, les personnes handicapées vivent de nombreux désavantages. Au travail, elles occupent encore trop souvent des emplois précaires, peu qualifiés, peu rémunérés, avec peu de perspectives de progression professionnelle. Il reste du chemin à faire pour dépasser les préjugés et mieux les intégrer dans notre société et notre économie. Voici un aperçu de la situation et des obstacles qui subsistent afin de démystifier le sujet.

HenkelMedia.com
L’incapacité peut être physique, sensorielle, intellectuelle ou psychique : vision, audition, mobilité, flexibilité, dextérité, douleur, apprentissage, développement, santé mentale et mémoire.

La réalité sur les personnes handicapées en chiffres

16% de la population du Québec était en situation de handicap selon les dernières données officielles qui datent de 2017. On peut dire aujourd’hui qu’il s’agit de près d’une personne sur cinq. L’incapacité peut être physique, sensorielle, intellectuelle ou psychique : vision, audition, mobilité, flexibilité, dextérité, douleur, apprentissage, développement, santé mentale et mémoire. 

Le spectre est donc très large : il inclut des handicaps sévères et légers, visibles ou non. Et pourtant, plus de 35% d’entre eux ont déposé des plaintes pour discrimination ou harcèlement chaque année depuis 2014. C’est d’ailleurs le motif de plainte le plus courant, avant même l’origine ethnique, les antécédents judiciaires ou l’âge. Et la moitié des dossiers concernaient la discrimination au travail…

Plus de 15% des personnes handicapées en âge de travailler sont sans emploi. C’est trois fois plus que le reste de la population (le taux de chômage actuel étant de 4%)! Or, parmi ceux-ci, un tiers peut travailler, avec de légères limitations dans la quantité ou le genre de travail : c’est plus de 100 000 personnes handicapées disponibles sur le marché du travail.

De nombreux entrepreneurs vivent des problématiques liées à l’embauche d’employés fiables et compétents. Pourtant, des milliers de personnes handicapées représentent des candidatures potentielles très intéressantes. Si vous êtes à la recherche de travailleuses et de travailleurs motivés à contribuer au succès de votre entreprise, considérez tous les avantages à l’embauche d’une personne handicapée. Vous contribuerez à une économie saine et positive sur le plan humain. » Danièle Henkel, porte-parole de la campagne Entreprise inclusive, entreprise d’avenir pour l’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ)

Dépasser les préjugés

Victimes de préjugés et de réticences, trop souvent sous-employés, les personnes handicapées sont encore les grands oubliés du monde du travail. On a longtemps cru que le chômage et le sous-emploi des personnes handicapées étaient dus à leurs limitations physiques ou mentales, mais la réalité est toute autre. On pense souvent qu’un handicap est complètement débilitant, visible et permanent. Or, 80% des handicaps sont en réalité invisibles! Tous les handicaps peuvent trouver leur place dans l’entreprise : il faut s’intéresser aux capacités plutôt qu’au handicap!

Il n’y a pas de personnes handicapées, il n’y a que des personnes autrement capables. – Albert Jacquard

HenkelMedia.com
Il existe une large part de handicaps non visibles et non incapacitants au travail
HenkelMedia.com
Employer un travailleur handicapé n'est pas un frein à la productivité

Un salarié handicapé n’est pas un frein à la productivité. « Quand une personne handicapée intègre le marché du travail dans un emploi qui lui convient, avec des tâches qui correspondent à ses compétences, il n’y a pas de différence de rendement avec des personnes non handicapées. » (Agir pour le droit au travail des personnes handicapées, Fonds des Travailleurs du Québec FTQ)

Au contraire, les études montrent que ce sont des salariés très motivés, ponctuels, efficaces et consciencieux, volontaires et fidèles. Selon le Bureau international du travail, les personnes handicapées peuvent être non seulement tout aussi productives que n’importe quel autre salarié, mais parfois même plus qualifiées pour les emplois qui exigent notamment un haut degré d’honnêteté, d’intégrité et de minutie. 

En outre, les personnes handicapées ne sont pas plus malades ou absentes durant l’année que les autres, et elles sont même généralement plus ponctuelles. Qui plus est, « les statistiques le prouvent: une personne handicapée ne présente pas plus de risques d’accident de travail, que ce soit pour elle-même ou pour les autres. Elles ont même moins d’accidents de travail, car elles sont plus prudentes! » (FTQ)

Les divers paliers gouvernementaux offrent des subventions aux entreprises qui embauchent des personnes handicapées. Cela fait aussi partie de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Mais au-delà du discours, ce n’est pas un acte de charité : elles doivent embaucher une personne qui possède les compétences et savoir-faire requis pour occuper le poste en question. Il ne s’agit pas de se poser la question: « À quel poste vais-je recruter une personne handicapée? », mais bien: « De quelles compétences a besoin mon entreprise à ce poste? ». S’ouvrir à tous les profils, c’est se donner la chance de recruter la bonne personne. Les compétences d’abord!

Non seulement faut-il faire évoluer le regard de la société, et celui des employeurs, pour défaire les préjugés qui existent encore, mais il faut également renforcer l’accès à la formation pour que les personnes handicapées puissent être de plus en plus qualifiées et puissent mieux s’insérer sur le marché du travail et pouvoir évoluer professionnellement. Il s’agit aussi de simplifier les démarches, pour les employeurs, comme pour les demandeurs d’emploi, afin que les entreprises puissent rejoindre tout le bassin disponible de travailleurs compétents en situation de handicap. C’est le sujet de notre prochain article.

Vous avez aimé cet article ? Ajoutez-le à vos favoris !

À propos de l'auteur(e)

Isabelle Naessens

À propos de Isabelle Naessens

Rédactrice, analyste, critique, Isabelle Naessens est une femme réfléchie, engagée et versatile qui a œuvré en relations internationales avant de se tourner vers la communication. Stratège relationnelle créative, elle se joint à l’équipe de Henkel Média en tant que rédactrice principale et créatrice de contenus.