Éloge des papapreneurs

Isabelle Naessens

14 juin 2022

On a beaucoup parlé de celles que l’on nomme avec fierté les mompreneurs, ou mamanpreneurs, et du périlleux exercice d’équilibre auquel elles essaient de parvenir, à jongler avec les matins d’école, les devoirs, les lunchs à préparer, la business à rouler, le chum à aimer, et du temps pour elles-mêmes, quelque part à travers toute cette joyeuse cacophonie… En somme, des super moms. Dit en anglais, c’est encore plus cool !

Mais elles ont, semble-t-il, et sûrement sans le vouloir, volé la vedette à leur congénères masculins. Les papapreneurs ont été relégués au rang d’une certaine normalité, dans l’ordre des choses pour un père de famille un tant soit peu ambitieux. Mais la réalité de ces entrepreneurs qui s’occupent aussi de leurs rejetons et du quotidien, parité oblige, n’est pas souvent mise de l’avant. Voici l’occasion de les entendre.  

Ils s’appellent Julien-Karl, Arno, Stefano et Benjamin. Leurs enfants ont 7 mois, 8, 9, 10, 11, 13, 14, 15 et 17 ans. Comme des milliers d’autres hommes, ces papas de dix enfants travaillent. Mais avec une subtilité en plus : ils sont à la tête d’une ou plusieurs entreprise(s). Ces papapreneurs nous partagent leurs lots de défis à relever, leurs bons coups, les moins bons aussi, coups de gueule et coups de coeur assumés. 

Julien-Karl, entrepreneur en série

J’ai plusieurs projets dans le collimateur ; j’ai quatre entreprises qui roulent et que j’aime voir évoluer : un projet immobilier, une application mobile, des vêtements à vocation philanthropique et une agence d’innovation numérique, Codems. Mais aujourd’hui, ma nouvelle priorité, celle que je veux voir évoluer et accompagner pour au moins les 30 prochaines années, c’est mon bébé. Je porte plusieurs chapeaux, mais celui-là, c’est définitivement mon préféré!

HenkelMedia.com

C’est tout un changement de vie, ça te change un homme ! Ma blonde, je sais pas comment elle fait, c’est une super mom ! On a de l’aide à la maison trois jours par semaine, car elle et moi sommes entrepreneurs. J’ai une super équipe aussi, très autonome et pro-active pour réaliser des actions quand je ne suis pas disponible. Il faut dire que depuis huit ans environ, on est rôdé. Je suis en télé-travail le lundi et le vendredi, je m’arrange pour booker les meetings internes et avec nos partenaires proches plutôt que des clients. Heureusement que la pandémie a habitué les gens à voir les kids passer derrière les Zoom et les bébés pleurer ! On s’arrange, on trouve les moyens. On n’a pas le choix, il faut qu’on les fasse, les heures. Mais c’est tout un challenge pour se concentrer et s’organiser. On choisit nos batailles. Je les sélectionne, mes événements de networking !

J’ai à peine pris congé depuis la naissance de mon garçon qui a maintenant huit mois. J’avoue que j’aurais apprécié mais je ne peux pas. Le soir, je me couche knock-out, mais malgré mes horaires de fou, être papapreneur m’a étrangement ramené vers un bon équilibre de vie. Ça m’a remis les pendules à l’heure et je trippe !

Stefano, entrepreneur immigrant

Je suis arrivé au Québec en 2009 avec le rêve de mettre sur pied ma propre entreprise. J’ai été directeur des ventes en hôtellerie pour l’Italie, puis pour l’Europe. Je suis à l’aise avec le commercial ; mais ce qui me fait vraiment vibrer, c’est transmettre l’âme du produit, réécrire son histoire et savoir le mettre de l’avant. J’ai mis sur pied Simeoni, pour faire rayonner les produits gastronomiques de ma terre natale.

Mes filles ont grandi en même temps que mon projet. Aujourd’hui, elles sont même devenues des Petits Entrepreneurs! Inspirées par leur maman, qui a lancé Tic Tac Gym, et par moi, elles ont créé Ciao. Je suis fier de leur avoir montré que l’école de la vie est la plus importante de toutes : voir avec nos propres yeux, vivre l’expérience, c’est le meilleur moyen de mettre en application ses connaissances et de s’ouvrir à un monde de possibilités ! L’entrepreneuriat leur a appris à faire les choses par plaisir, et nous avons pu leur transmettre de belles valeurs, au-delà du travail.

Je dois beaucoup à ma femme. Entrepreneure elle aussi, elle comprend tout à fait mes défis, qui sont aussi les siens. Elle est prête à s’investir entièrement pour notre réussite.

HenkelMedia.com

On est comme une équipe de soccer ! En bon Italien, je dis souvent qu’un homme sans une femme est une œuvre incomplète. Je lui dois beaucoup. Ma partenaire de vie est la colonne qui tient tout ça ensemble. Elle s’occupe des enfants au quotidien, et je prends la relève le weekend pour qu’elle puisse recharger ses batteries. Nous sommes une belle famille d’entrepreneurs tissée serrée !

Benjamin, entrepreneur et intrapreneur 

Mari et papa de trois enfants, je suis un entrepreneur et intrapreneur depuis toujours (notamment co-fondateur de Toucan Solutions)

Même si les responsabilités de la vie familiale peuvent sembler oppressantes et éloigner de la satisfaction personnelle et du rayonnement social, j’ai progressivement réalisé que la famille et le travail n’ont pas forcément besoin d’être en opposition.

HenkelMedia.com

 Je les vois en fait comme une complémentarité stimulante : chaque moment du présent renforce le moment suivant.

L’entrepreneuriat et la vie de famille partagent un grand nombre de points communs : la responsabilité, le travail d’équipe, l’éducation en continu, l’optimisation des processus et la créativité. Il est important de les entremêler pour restreindre les moments ennuyeux et autres impondérables sur lesquels nous n’avons pas de contrôle. L’objectif est de toujours se développer, tout en vivant le moment présent.

Servir d’exemple à ses enfants, les inspirer et leur montrer que l’on peut vivre une vie pleine, en homme de principe libre de ses choix et de ses ambitions, sont des cadeaux fondamentaux. Ils développeront encore mieux leur autonomie et leur personnalité pour construire la vie qui leur conviendra dans le futur.

Arno, investisseur et entrepreneur

Moulé en France, je suis passé par un parcours sérieux en gestion et finances. J’ai mis sur pied des business à haut rendement, avec tout ce que cela suppose. J’ai vécu la pression, la compétition, le côté individualiste et concentré, jusqu’à en oublier ceux qui gravitaient autour de moi. 

En venant au Québec, j’ai fait le choix de me réaligner. J’ai consciemment décidé d’évoluer personnellement. Mais l’équilibre n’a pas été facile à trouver, et je me suis rapidement lancé dans un autre projet, la tête dans le guidon ! 

Cela fait huit ans. Aujourd’hui, je peux dire que j’ai réajusté le tir. Mieux me connaître m’a permis de faire des choix plus judicieux : travailler en lien avec mes valeurs et ce qui me passionne (je suis co-fondateur de PhoneKite), ce qui est beaucoup plus léger à porter, et être plus disponible pour ma famille. On communique, on s’organise autrement, et on ose aller chercher du soutien à l’extérieur. Je suis présent. Je réalise qu’on est lié. C’est important de préserver les sphères familiale et conjugale.

L’implication est différente aussi avec les enfants devenus adolescents. Mon fils, que j’ai choisi de laisser être simplement, veut même devenir entrepreneur ! 

HenkelMedia.com

Les avantages d’être un papapreneur

  • Tu peux faire partie intégrante de la vie de tes enfants
  • Tu réalises l’importance du travail en équipe, au travail comme à la maison 
  • Tu peux gérer ton horaire, et aller à la partie de soccer le mardi soir !
  • Tu as un bel équilibre vie professionnelle et vie de famille, sans avoir à sacrifier ou choisir l’un ou l’autre
  • Tu peux réaliser tes rêves et développer ton plein-potentiel 
  • Tu laisses un héritage vivant, tu partages tes valeurs et ton mode de vie, de façon active et concrète, tous les jours

Être parent et entrepreneur est tout un défi. « Les choses doivent se faire! », comme dit Julien-Karl. Mais lorsque l’on parvient à l’équilibre, et à la présence consciente, dans chacune de nos actions, alors on y trouve un modèle d’épanouissement personnel et professionnel. C’est une façon de se sentir aligné et authentique, de ne pas compromettre sa vision de la famille ou de l’éducation, et d’être pleinement impliqué dans son projet.

À propos de l'auteur(e)

Isabelle Naessens

À propos de Isabelle Naessens

Rédactrice, analyste, critique, Isabelle Naessens est une femme réfléchie, engagée et versatile qui a œuvré en relations internationales avant de se tourner vers la communication. Stratège relationnelle créative, elle se joint à l’équipe de Henkel Média en tant que rédactrice principale et créatrice de contenus.