Dominique Vallée triomphe avec ses planches québécoises

18 mai 2021

Deuxième, troisième vague… des termes qui ont envahi notre quotidien, mais que Dominique Vallée maîtrise depuis longtemps. Les vagues, elles les chevauchent depuis qu’elle sait pédaler. Athlète internationale de planche à voile devenue entraîneuse puis fondatrice de Do Sport inc., elle raconte le défi entrepreneurial qu’elle a relevé haut la main. La petite compagnie trifluvienne de conception et de fabrication artisanale de planches est entraînée par le courant et crée des remous jusqu’en Europe.

Des plages dorées à la poussière d’un atelier

À six ans, Dominique Vallée avait déjà les cheveux dans les voiles et les pieds scotchés sur une board. La sportive sait de quoi elle parle quand il est question de planches : à pagaie (ou SUP, stand-up paddle), rigide ou gonflable, de sauvetage nautique, de surf, de wake, et maintenant de wing. « Je ride au top dans mon entreprise! », lance-t-elle à la volée. « Dodo la crevette québécoise », comme la surnomment ses amis athlètes français, est une véritable passionnée.

Elle s’est donc entourée d’une équipe de « fous furieux » comme elle pour concevoir et fabriquer des planches. « Même à -20, on plonge dans le fleuve glacé de Trois-Rivières en face de l’atelier pour vérifier si nos produits font exactement ce qu’on veut qu’ils fassent dans l’eau!, illustre-t-elle en riant. Il y en a plusieurs parmi nous qui font aussi de la compétition ».

HenkelMedia.com
HenkelMedia.com

Concevoir des planches performantes

« Je conçois, je fabrique, je teste, lance l’ex-championne qui a toujours la performance accrochée à son cadran ». Dominique a maintenant le contrôle complet de la production et peut inclure les détails précis qui font toute la différence. « Je suis capable de faire du sur-mesure pour des athlètes à travers le monde parce que je sais exactement ce qu’il faut faire pour rendre la planche infaillible et l’adapter sur n’importe quel plan d’eau », confirme la médaillée d’argent des Jeux panaméricains de Saint-Domingue 2003 et d’or de Rio en 2007. Lors de ses derniers Jeux, elle a intégré la planche à pagaie, encore peu connue, à son programme d’entraînement.

En 2012, Dominique a décidé de monter une entreprise pour faire connaître le SUP au Québec. Elle a alors pris les bouchées doubles : la même année, elle devenait entraîneuse à la Fédération de voile du Québec. « Dormir quatre heures par nuit, c’est tout à fait moi! », rit-elle.

D’athlète à entrepreneure

Pour donner de l’élan à son projet, la kinésiologue de formation a contacté le CLD de sa région. « Ils ont mis tout le monde autour d’une table et j’ai présenté ma vision, se rappelle-t-elle. Ils m’ont aidé à démarrer. L’entrepreneuriat m’animait beaucoup. Comme avec le sport, il n’y avait pas grand-chose qui me faisait peur! ». Jouissant d’une bonne réputation comme athlète, elle a facilement obtenu des prêts et des subventions.

Devant l’absence de planches à pagaie au Québec, elle s’est d’abord tournée vers l’Asie. « En voyant l’intérêt des gens pour ce sport, j’ai commencé à en importer plus sérieusement », explique Dominique. Ce qu’elle a fait de 2012 à 2016, en étant toujours coach à temps plein, se refusant à prendre sa retraite. « Avoir une entreprise, c’est comme être dans la compétition, mais sans régime et sans douleur! », assure-t-elle.

HenkelMedia.com
HenkelMedia.com

Des planches artisanales et écoresponsables

Do Sport inc. intègre des matériaux locaux, naturels et recyclés à ses produits. « Ramener la production des planches rigides de Chine au Québec a permis de mettre nos valeurs environnementales au coeur de notre entreprise. Ici, on fabrique nos composites avec du foam recyclé et des tranches de bois de la Mauricie recouvertes de résine époxy ». L’équipe de huit employés est constamment à l’affût des dernières techniques et tendances en matière de conception et de fabrication. Elle crée ses propres moules de manière traditionnelle, avec des moyens modernes.

« On est tous des créatifs, des esprits libres et nomades, alors les dessins et les couleurs sur les planches sont pétés! Il y en a même qui sont incrustés de pierres! Nos wakesurfs, laminés à la main depuis 2018, sont de véritables œuvres d’art! Très peu de monde sait faire ça. En 2019, on a même mis au point une planche à pagaie adaptée aux personnes en fauteuil roulant. On est vraiment fiers d’être les seuls au Canada à concevoir et fabriquer des planches artisanales d’une grande qualité ».

À propos de l'auteur(e)

Isabelle Naessens

À propos de Isabelle Naessens

Rédactrice, analyste, critique, Isabelle Naessens est une femme réfléchie, engagée et versatile qui a œuvré en relations internationales avant de se tourner vers la communication. Stratège relationnelle créative, elle se joint à l’équipe de Henkel Média en tant que rédactrice principale et créatrice de contenus.