Comment opérationnaliser votre planification stratégique?

18 février 2022

Avec les 20 minutes CPA, l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec offre des conseils et outils qui s’adressent aux dirigeants de PME et aux entrepreneurs. Les thèmes présentés, sous un format pratique et accessible, permettent de démystifier des notions importantes liées à la comptabilité, aux finances et à la gestion des affaires. Henkel média vous propose une série de dix articles dans lesquels on apprend à connaître davantage le rôle du CPA ainsi que ses nombreux atouts pour le développement sain d’une entreprise.

HenkelMedia.com
Valérie Dion, CPA et associée Services-conseils chez MALLETTE

Il n’existe pas une recette de planification stratégique pour tous les contextes. 

Votre démarche sera influencée par votre secteur d’activité, le marché et les besoins spécifiques des dirigeants de votre entreprise.

Toutefois, il est possible d’opérationnaliser, c’est-à-dire rendre systématique chacune des étapes du processus de la planification stratégique.

Cela aura pour effet d’influencer l’efficacité et l’impact de ce processus sur la performance de votre entreprise. 

 

Étape 1 : Où sommes-nous?

Une PME va souvent chercher à répondre aux besoins du marché, d’où l’importance de bien comprendre son environnement d’affaires.

L’efficience de la démarche de planification stratégique dépendra de la disponibilité d’éléments d’analyse externes, dont les données de marché, des sondages clients/non-clients et l’analyse de la concurrence. 

À cela s’ajoute l’analyse objective des données internes. Par exemple, un examen sur la rentabilité financière s’avère inévitable, de même qu’une analyse FFOM générale ou ciblée par produits, départements, projets, etc. 

D’autres outils, comme l’analyse de tableaux de bord, des sondages de satisfaction auprès des employés, l’évaluation des compétences et une vigie périodique de la rentabilité financière sont tout aussi pertinents.

Afin de nourrir la  réflexion sur votre positionnement actuel et souhaité, tout en bonifiant  la vision et l’évolution de votre stratégie d’affaires, il est primordial de responsabiliser vos équipes afin de réaliser la vigie interne et externe sur une base périodique.

HenkelMedia.com

Étape 2 : Où voulons-nous être dans X années?

HenkelMedia.com

Une fois l’état de la situation connu, vous devrez vous pencher sur les orientations de votre entreprise. Celles-ci seront entre autres influencées par votre vision, vos valeurs et vos défis d’affaires.

La vision, souvent définie et véhiculée par le dirigeant, décrit l’état futur désiré pour l’entreprise. Répondre à certaines questions de façon régulière permettra de savoir si celle-ci évolue :

  • Où voulez-vous être dans 3 à 5 ans ? 
  • Quel est le taux de croissance visé ?
  • Comment votre proposition de valeur évoluera-t-elle ? 
  • Quel positionnement souhaitez-vous obtenir dans le marché ? 

Les valeurs sont les convictions partagées ; elles  représentent les fondements de la culture et des priorités de l’entreprise. Lorsqu’elles sont clairement énoncées,  celles-ci permettent  d’attirer des employés, des clients et des collaborateurs externes qui y adhèrent , et de développer une synergie à long terme dans les relations d’affaires.

Les défis sont les éléments qui peuvent avoir un impact significatif sur l’atteinte de la vision, et donc sur la croissance de l’entreprise. Ils  doivent être priorisés et adressés. Le recrutement et la rétention de main-d’œuvre, les investissements en  recherche et développement ou encore la dépendance à un nombre limité de clients sont des défis pour  plusieurs PME québécoises.

Ces éléments vous permettront d’identifier les orientations stratégiques de votre entreprise, qui constituent les fondements mêmes du plan stratégique. Ces nouvelles priorités (un maximum de cinq) entraîneront certainement des changements opérationnels. Ainsi, la préparation d’un plan d’action, prochaine étape du processus, est sans équivoque la clé du succès.

 

Étape 3 : Comment faire pour s’y rendre?

Il est préférable de se concentrer sur une quantité limitée d’objectifs (changements opérationnels) pour concentrer les efforts de vos ressources et augmenter les chances d’atteindre les résultats souhaités. 

Une fois la direction, les employés,  les clients et les partenaires (au besoin) informés des changements opérationnels planifiés pour concrétiser la stratégie d’affaires, la mise en place d’outils de mesure de la performance est cruciale afin de démontrer les gains réels et cibler les zones d’amélioration. Pour  chaque objectif du plan stratégique, vous devrez mettre en place des indicateurs clés et identifier une cible qui détermine  le niveau de performance visée. 

Un plan opérationnel, complémentaire au plan stratégique, définit de façon micro comment maximiser l’atteinte des cibles, en prenant soin de préciser, par exemple, les ressources et les exigences financières requises pour arriver aux résultats escomptés. La façon dont ces éléments seront communiqués aux employés est primordiale puisqu’elle aura un impact sur leur niveau de mobilisation. En ce sens, il est recommandé d’accompagner et/ou de former les gestionnaires quant aux messages clés à véhiculer.  Ceux-ci devraient d’ailleurs utiliser outil de communication à votre image.

HenkelMedia.com

En résumé

HenkelMedia.com

La planification stratégique permet d’orienter la stratégie d’affaires, au bon moment ; les efforts en valent donc la peine.  L’intégration des activités du processus de planification stratégique à votre calendrier opérationnel régulier assure l’efficacité du processus et le succès de votre stratégie d’affaires. 

Le chemin pour atteindre votre vision requiert  assurément des habiletés en gestion du changement. Une grande partie du succès de votre stratégie d’affaires dépend de  la façon dont vous communiquerez votre plan, c’est-à-dire avec clarté, tact et transparence.

Une fois que les bénéfices seront connus et compris, vous aurez des employés, clients et partenaires non seulement informés, mais mobilisés à la réussite de votre plan stratégique !

Exemples d’opérationnalisation du processus :

  • Sonder les clients sur la valeur qu’ils accordent à vos produits/services de façon systématique, soit à chaque livraison, ou périodiquement ;
  • Créer des tâches Outlook pour  des responsables de la vigie de la compétition et des tendances de marché ;
  • Créer et faire vivre en continu des équipes de réflexion stratégique. Par exemple des  rencontres trimestrielles ;
  • Consulter vos employés pour établir les FFOM les plus importantes une à deux fois par année ;
  • Établir et suivre un tableau de bord ;
  • Afficher clairement la vision cible et les objectifs stratégiques.

À propos de l'auteur(e)

Valérie Dion

À propos de Valérie Dion

CPA et associée Services-conseils chez MALLETTE